Des rencontres précieuses





Un inventaire des orgues autrichiens sous le bras, Patrick Collon débarque en Autriche et découvre des instruments merveilleux qui, souvent, n'avaient jamais été restaurés. Du pain béni pour cet apprenti-organier qui est en contact avec des instruments dans leur état original !

Durant trois ans, de 1960 à 1963, il y découvre son futur métier, tout en continuant à suivre des cours d'orgue au conservatoire de Linz. Ensuite, il part pour Ludwigsburg en Allemagne pour s'y perfectionner dans des cours de maîtrise.

"A l'époque, les cours n'étaient pas intéressants mais j'ai rencontré quelques facteurs d'orgues qui partageaient ma passion et qui, depuis, sont devenus des sommités dans notre profession. Ce sont des amitiés qui m'ont été précieuses pour toute ma vie et qui m'ont beaucoup apporté." confie Patrick Collon.


Suite : Les premiers instruments et les premières bagarres



homeHomeleaveBack
Copyright (C)1998 DCo. All rights reserved.