Le plus vieux luthier de la planète

Max Millant a 95 ans

 





Le luthier Max Millant et la musicologue Véronique Wintgens


millantvero


Quelques éléments biographiques

Son manuel pratique de lutherie va être réédité

Max Millant est né à Paris en 1903

Elève de son grand-père Sébastien Auguste Deroux (Mirecourt, mai 1848-février 1919) et de Léon Mougenot à Mirecourt où il termina son apprentissage. Millant

Travailla quelques années à Londres chez Harry Dykes.

Associé à son frère depuis 1923.

Les deux frères se sont spécialisés dans la lutherie moderne scientifiquement étudiée et obtiennent des résultats comparables aux anciens italiens. Dans l'association des deux frères, Max s'est plus particulièrement occupé de la fabrication des instruments, aidé par son très habile collaborateur Pierre Audinot.

La production totale s'élève à environ 700 instruments, dont 94 altos, 55 cellos et quelques violes.

Ses modèles étaient inspirés de Pierre Guarnerius de Mantoue (fils aîné de Andrea Guarneri, né en février 1655), FF amatisées et tête élégante avec de petits boutins fins. Vernis brun-rouge sur fond doré patiné.

Entre 1934 et 1939, les frères Millant collaborèrent avec André Roussel et sortirent des instruments signés Type Millant-Roussel qui eurent un beau succès.

En 1949, Max Millant obtint le Premier prix et la médaille d'argent au Concours de Crémone pour son quatuor à archet. La même année, le Premier prix et les diplômes d'honneur également pour un autre quatuor qu'il présenta à La Haye au Concours international. En 1960, 1er prix (alto) à Ascoli Piceno.

Max Millant a été vice-président du Groupe des Luthiers français et promu en 1979 Chevalier à l'Ordre national du Mérite. Max Millant

En 1952, chez Larousse, avec son frère Max, publie l'ouvrage "Manuel pratique de lutherie" (refonte du manuel "Roret" de Maugin). Ce livre a été réédité par les Amis de la Musique en 1979. Dans les semaines qui viennent, il fera l'objet d'une nouvelle édition dans laquelle on trouvera une biographie complète du luthier, un interview et quelques documents photographiques des plus intéressants.

Depuis 1979, Max Millant s'est retiré à Cannes et jusqu'il y a trois ans, il a encore construit quelques instruments, marqués M.M. sous le bouton.

Aujourd'hui, Max Millant coule des jours paisibles sur la Côte d'Azur et s'honore d'être le plus vieux luthier de la planète.

Les photos qui illustrent ces quelques mots sont récentes. Elles ont été prises lors de notre entretien, en compagnie de la musicologue spadoise Véronique Wintgens, à Cannes ce samedi 1er novembre 1997.

Photos de Dominique Coune (Tous droits réservés)

Commentaires

Pour toute suggestion ou information, vous pouvez laisser un message (cliquez ici ou sur l'image)

 


homeHomeleaveBack


Copyright (C)1997 DCo. All rights reserved.