La sonorité






"Mon père n'a pas abandonné la restauration. Il s'est vite intéressé aux pianos historiques. Dans les années '60, les vieux pianos n'avaient aucune valeur, hormis les grandes marques d'exception. Il était intéressé par la sonorité de ces instruments anciens. A cette époque, les pianos modernes se ressemblaient les uns les autres. Il n'y avait pas de grandes possibilités de choisir des couleurs différentes. Vers 1900, les pianos étaient tous différents. En 1965, il s'est intéressé à la création d'instruments. Mon frère, Walter, a commencé avec mon père, développant les clavecins." commente Chris Maene qui entre dans l'affaire familiale quelques années plus tard.

"Je n'ai jamais appris. Je l'ai toujours fait parce que depuis mon enfance, j'étais intéressé à travailler dans l'atelier : construire des petites voitures en bois, des petites maisons... A 16 ans, j'ai fait ma première épinette. A partir de ce moment-là, j'ai fait chaque année un instrument." raconte Chris Maene.

Suite : Pas d'information


Commentaires

Pour toute suggestion ou information, vous pouvez laisser un message (cliquez ici ou sur l'image)

 


homeHomeleaveBack


Copyright (C)1999 DCo - Le Messager. All rights reserved.