Le Stradivari de la guitare



Peter Pieters et Micheline Dumortier jouent Fernando Sor sur des guitares de René Lacôte





Lacote

La renommée de luthiers tels Stradivari, Guarneri, Amati, Vuillaume... occulte souvent la réputation d'autres facteurs d'instruments. Ces luthiers occupent les premières places, à juste titre certainement, dans les mémoires et les conversations. Le violon également lorsque l'on évoque la lutherie... Or, un instrument comme la guitare a connu, lui-aussi, d'excellents luthiers. Ainsi, René Lacôté qui, durant la première moitié du 19e siècle, fut le luthier le plus renommé de Paris !

Né à Mirecourt à la fin du 18e siècle, René Lacôte s'est établi à Paris vers 1820 et a été surnommé le "Stradivari de la guitare". Sa production a été considérable et il est l'auteur de plusieurs innovations comme le système breveté des rouages de mécaniques entièrement dissimulés dans le bois.

Le célèbre guitariste-compositeur Fernando Sor considérait René Lacôte comme l'un des deux meilleurs facteurs de guitare hors d'Espagne. L'autre étant Louis Panormo à Londres. Selon Sor, Lacôte était le seul qui, outre son talent, lui a prouvé qu'il possédait "la qualité de ne point se raidir contre le raisonnement".

Construisant dans le style français traditionnel, René Lacôte produisait des guitares petites et plates avec, à l'intérieur, un simple système de barres en largeur. Le chevalet est typiquement français avec ses terminaisons arrondies, parsemées de petites pastilles de nacre serties, avec ses incrustations en noir et blanc autour de la table d'harmonie et de la rosace...

Grâce au duo de guitaristes belges, Peter Pieters-Micheline Dumortier, un CD (RGIP CD92 027, dans la collection Vox Temporis) permet d'entendre deux guitares du luthier français.

L'une (à gauche sur la photo) est datée de 1820 et est, à la connaissance de Peter Pieters, la plus ancienne Lacôte connue à ce jour. L'autre est plus tardive mais ne possède plus ni étiquette ni cachet sinon la marque illisible d'un vendeur à Rouen.

Pour ce disque, Peter Pieters et Micheline Dumortier ont choisi un répertoire de duos composés par Fernando Sor, contemporain de René Lacôte. "Sor a passé la plus grande partie de sa vie à Paris et il y composa également tous ses duos de guitare. Les deux instruments que nous jouons(NDLR : issus de leur collection personnelle) sont idéaux pour ce répertoire" confie Peter Pieters.

En parfaite symbiose musicale, Peter Pieters et Micheline Dumortier nous entraînent dans différentes fantaisies de Fernando Sor : Les Deux Amis, L'encouragement, Souvenir de Russie, Fantaisie op 54, et un divertissement (opus 38). Leur technique parfaite sert une interprétation vivante, un réel dialogue entre les deux instrumentistes. A écouter pour découvrir deux guitares historiques et un duo de guitaristes très intéressant.

Avec plaisir, on retrouvera, sur un autre CD, "The Romantic Terz Guitar" (RGIP CD92 008), cet excellent duo de guitaristes et la guitare de René Lacôte datée de 1820.

Dorémi
Photo An Vermeire


Commentaires

Pour toute suggestion ou information, vous pouvez laisser un message (cliquez ici ou sur l'image)

 


homeHomeleaveBack


Copyright (C)1997 DCo. All rights reserved.
------------------