Esthétique méridionale





Murcia "Je me limite volontairement aux instruments du sud, aux instruments méridionaux de style français, espagnol, italien. Je ne fais plus d'instruments nord-allemands. Il y en a d'autres qui font cela beaucoup mieux que moi." déclare le facteur bruxellois. Ce qui l'attire dans l'esthétique méridionale ? "Une question de tempérament, d'atomes crochus, de sonorités ! J'ai découvert l'orgue italien en Istrie où j'ai donné des cours pour les Jeunesses musicales. Puis, j'ai découvert l'orgue espagnol et je l'ai trouvé encore plus passionnant." répond-il.

Son inspiration, elle remonte au 18e siècle mais Patrick Collon se défend de construire des pastiches ou des copies. Ses orgues sont de vraies créations même s'il ne cache pas son admiration pour des organiers tels Robustelly, Clicquot, Silbermann...




"J'ai énormément de respect pour Silbermann qui est un tout grand maître. Il se limite à trois ou quatre modèles mais c'est son instrument, sa sonorité. C'est un peu dans cet esprit que j'essaye de travailler. Comme je joue beaucoup d'orgue, surtout pendant les périodes d'harmonisation, je connais aussi la finalité de l'instrument. C'est très important."

La photo illustre un orgue construit par Patrick Collon, en 1994, dans la Cathédrale de Murcia en Espagne.

Suite : Un échange perpétuel



homeHomeleaveBack
Copyright (C)1998 DCo. All rights reserved.